En attendant la suite...
Le restaurant
C’est un restaurant de verdure
où chante un chêne plus que centenaire

C’est ici que Pierre-Alexandre Mondeu a choisi de poser ses saveurs dans ce Mas des Arômes, version bis de l’établissement qu’il avait au Foirail. Un véritable petit paradis, en pleine campagne, face aux Pyrénées. Quand il a découvert ce joli corps de ferme datant de 1884, inhabité depuis 50 ans, il a fait trois pas et il s’est dit : « c’est là ». Lorsqu’il en a parlé autour de lui, tout le monde l’a pris pour un fou. Mais notre homme n’en n’a pas tenu cas. Têtu, sensible et passionné, le chef cuisinier s’est projeté. Pas besoin de fermer les yeux pour imaginer ce que cet écrin enfermé dans son passé allait libérer. « Je manquais de place au Foirail, c’était chaud, convivial mais trop petit. J’avais envie de proposer plus à ma clientèle ». Après dix mois de travaux, Le Mas des arômes relevait le défi que Pierre et sa femme Carine s’étaient fixé : ouvrir un lieu à la fois lounge et décontracté, sobre et clair, où l’on se sent bien et qui « envoie au niveau de l’assiette ». D’un sacré coup de baguette magique cuisiné aux forceps, la grange s’est transformée en salle de restaurant avec verrières ouvrant sur deux terrasses en bois, et la maison en partie séminaire. Le maître des lieux désirait conserver l’identité de cette propriété béarnaise et faire honneur à la fratrie qui le lui a vendue. Aussi le choix de mélanger ancien et moderne s’est avéré d’une limpidité sans failles. La maison a conservé son jus d’antan – granit blanc, cailloux et galets du Gave, crépi sablé – et la grange s’est transformée en salle de restaurant chaude et lumineuse. Le Mas des Arômes est à l’image de Pierre-Alexandre, naturel, généreux et humain.

sallerestaurant

« Je voulais radicalement casser avec l’ambiance baroque de mon premier bébé, sublimer l’architecture de cette bâtisse pour la clientèle mais aussi pour l’équipe car nous y passons la majeure partie de notre temps »

citation_histoires

lemasdesaromes_corbeille_pain